menu
112 Château La Clide | 33330Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Menu
 

Château la Clide 2015 – Saint Emilion Grand Cru Sur devis
E-mail
Question

Suivant » « Précédent

Réf :

Château la Clide 2015 – Saint Emilion Grand Cru

Elu caviste de l'année

Fiche de dégustation

Réalisée par Christophe Menozzi en mars 18

Château la Clide 2015 – Saint Emilion Grand Cru

Robe :

Très belle robe grenat, reflets grenat intense. Un disque de jus de cerises écrasées avec une pointe légèrement évoluée. Le signe balance entre jeunesse et maturité. Une matière colorante assez soutenue, brillante et d’une bonne viscosité.

Nez :

Un 1er nez étoffé de bonne intensité aromatique. Le nez nous dévoile des odeurs de fruits noirs, fruits sauvages, de surmaturité et d’épices. La persistance est bien signée. L’évolution du bouquet est présente, voir généreuse. On perçoit une très bonne maturité de vendange. L’élevage est plutôt élégant, aucune domination. Avec un peu d’agitation, le 2ème nez est plus ouvert, franc et plus chaud. Les odeurs se dessinent de prunelles sauvages, myrtilles, mûres noires, de réglisse, avec un léger accent de sous-bois, d’humus frais, et de poivre noir fraîchement moulu.

Bouche :

A l’attaque fraîche, presque mentholé. Un tanin qui se pose sur la langue avec un grain rond et fin qui roule sur la langue. Le milieu de bouche est agréable, l’évolution est persistante avec de la complexité et une matière chaude et dense. L’acidité joue son rôle d’équilibre qui lui donne du fouet. On perçoit les odeurs du nez les unes après les autres avec un côté sous-bois signé par son élevage. La finale est droite.

Remarque :

Un vin d’une bonne signature avec quelques traces d’évolution prématurée. Je pense que l’élevage y est pour quelque chose (fût et foudre). J’aurais aimé un peu plus de croquant sur le millésime.

Garde :

On peut déjà se faire plaisir dès aujourd’hui avec une garde de 3 à 5 ans maximum pour conserver le vin comme la fiche technique.

Température :

Température de service à 15° pour le consommer à une température maximum de 17°.

Transvasement, aération, décantation :

Je pense qu’une aération de 30 minutes lui sera nécessaire pour évacuer sa puissance et l’anoblir. Mais attention à toujours respecter la température de service, au-delà de 17° l’alcool dominera et cela serait dommage.

Accords mets & vins :

- Tendron de veau braisé, jus réduit et pâtes fraiches aux mousserons.

- Filet de Rouget à la plancha, aubergines grillées et tapenade d’olives noires pitchouline

- Carré d’agneau entier au four et pommes de terre sautées aux herbes.

Christophe Menozzi,

Caviste, Sommelier Conseil Plaisirs du Vin

Maître Sommelier de France UDSF

Vous êtes intéressé par ce produit ? Laissez-nous vos coordonnées pour être recontacté par nos services.

Nom *

Prénom *

Société *

Code postal *

E-mail *

Téléphone *

* Veuillez remplir tous les champs obligatoires

Pas d'infos supplémentaires
Article(s) similaire(s)

Vous pourriez également être intéressé par les produits suivants :